La Dominique, naturellement vôtre

Cette île anglophone située entre la Guadeloupe et la Martinique recèle une nature intacte, sur terre comme dans la mer, ce qui en fait une destination idéale pour pratiquer la randonnée et la plongée.

Saviez-vous que beaucoup de scènes de « Pirates des Caraïbes » 2 et 3 ont été tournées à La Dominique ? Ce choix s’explique parce que l’île dispose de criques et de plages désertes, d’une jungle épaisse, et de montagnes embrumées… Vue de la mer, La Dominique est telle que l’a découverte Christophe Colomb, un dimanche de 1493, d’où son nom. Pour voir l’île comme ses découvreurs, commencez par remonter l’Indian river à Portsmouth. Votre piroguier à dread locks (il y a une forte communauté rasta dans l’île) vous conduira dans les méandres de cette rivière s’enfonçant dans la mangrove, où les iguanes, opossums, crabes et perroquets font très « Nouveau Monde »…

Aza, guide sur l’Indian River
Rasta man
Aza, rameur et guide sur l’Indian River
Sur l’Indian River
Cabane vue dans Pirates des Caraïbes, sur l’Indian River
Batibou Beach
Baie de Portsmouth

Pour voir des indiens Caraïbes, les premiers habitants de l’île, il faut rejoindre le territoire des Kalinagos dans l’est de l’île, où la population amérindienne autochtone s’est réfugiée lorsqu’elle a été pourchassée par les colons européens. Sur place, un petit musée retrace leur histoire, et des membres de cette communauté assurent un spectacle de chants et de danses folkloriques, qui a le mérite de les aider à perpétuer leur langue et leur culture.   

Dans la hutte sacrée Kalinagos
Maquillage d’une danseuse Kalinagos
Maquillage d’une danseuse Kalinagos
Chef Kalinagos
Masque Kalinagos en pierre de lave
Mère et fille, membres de la troupe de danseurs Kalinagos
Danseur et musicien Kalinagos
Jeune danseuse Kalinagos
Pause détente chez les Kalinagos
Sculpteur de masques Kalinagos

Cascades et bassins chauds

Le centre montagneux de l’île abrite plusieurs parcs nationaux, dont celui de Morne Trois Pitons, classé au Patrimoine mondial par l’Unesco. La vallée qui débouche à Roseau, la capitale, permet d’accéder facilement aux merveilles naturelles cachées dans les forêts drapant d’un vert sombre tout le relief. Telles Trafalgar Falls, deux majestueuses cascades s’écoulant de part et d’autre d’un piton rocheux. Plus intime, Emerald Pool est un petit bassin creusé par une modeste chute d’eau, dans un site enchanteur. Lorsque le soleil darde ses rayons dans le bassin, il prend la couleur d’une émeraude, sertie dans son écrin verdoyant de mousses et de fougères. A Wotton Waven, suivez les panneaux « Ti Kwen Glo Cho ». Il ne s’agit pas d’un resto chinois, mais d’un « petit coin d’eau chaude » en créole ! Vous y trouverez un bassin alimenté par une eau de source chaude sulfurée, réputée pour ses bienfaits pour le corps. C’est un spa naturel idéal pour se relaxer après une journée passer à randonner dans la jungle. Il y a en effet de nombreux sentiers pédestres dans cette magnifique « rainforest« , et, avec un guide, les plus sportifs pourront grimper jusqu’au Boiling Lake, un lac rendu bouillonnant par l’activité volcanique !   

Emerald Pool
Emerald Pool
Dominicaines à l’Emerald Pool
Morne Trois Pitons National Park
Devant les Titou Gorge
Trafalgar Falls
Trafalgar Falls
Trafalgar Falls
Source d’eau sulfureuse à Wooten Waven
Bassins et baignade à Ti Kwen Glo Cho
Bassin chaud à Ti Kwen Glo Cho
Bassins et baignade à Ti Kwen Glo Cho

Merveilles sous-marines

Les fonds sous-marins sont à l’image des forêts  : intacts, foisonnants et recelant une incroyable biodiversité. C’est pourquoi l’île compte de nombreux centres de plongée, répartis sur la côte ouest, baignée par les eaux calmes de la mer des Caraïbes. A Portsmouth, vous pourrez faire une croisière pour observer des cétacés, une vingtaine de cachalots ayant élu domicile dans la baie, où s’ébattent déjà des bancs de dauphins. En plongée, les barracudas, mérous, tortues et poissons-perroquets se laissent approcher facilement, car ils sont très peu chassés. De même que la myriade de petits poissons coralliens qui circulent sans crainte autour des éponges-barriques, des coraux flashy, des gorgones et anémones aux formes étranges… Si vous êtes chanceux, vous pourrez même observer un hippocampe ! A quelques mètres du rivage, avec un simple masque et un tuba, il est également possible d’admirer cette étonnante faune et flore sous-marine, et à Champagne Beach, d’innombrables colonnes de bulles s’échappant du fond donnent l’impression de se baigner dans un aquarium géant !

Le mystère du poisson-lion et du mérou

Au centre de plongée de Soufrière, Simon Walsh est intarissable sur le poisson-lion, cet étrange et magnifique poisson venimeux que le plongeur pourchasse sans relâche. Pourquoi un amoureux et défenseur des fonds sous-marins part toujours en plongée avec un fusil-harpon pour tuer quelques poissons-lions, en incitant même les autres plongeurs à le faire ? Et pourquoi propose-t-il dans son petit snack des sandwichs au poisson-lion (délicieux au demeurant) ? « Parce que c’est le seul poisson que tu peux manger en faisant du bien à l’océan ! » répond le plongeur avec un grand sourire. En effet, c’est une espèce invasive venu de Guadeloupe, qui n’a pas de prédateur, et qui décime tous les autres poissons : « Lorsqu’il s’installe sur un spot, en 6 mois, il peut tuer 80 % de la biodiversité ! De plus, il est extrêmement prolifique », assure-t-il. Ce qui est fascinant, c’est que selon Simon, les mérous auraient compris que leur salut passe par les plongeurs, car ils inciteraient les plongeurs à les suivre avec une curieuse danse, pour les mener directement vers un poisson-lion ! Incroyable… 

Poisson-lion (photo prise sur Wiki photos)

Pratique

Y aller : Air Caraïbes propose des vols A/R vers la Dominique à partir de 852 euros (incluant le ferry depuis Pointe-à-Pitre). aircaraibes.com

Se loger : Fort Young Hotel, à Roseau (fortyounghotel.com), à partir de 175 € la ch double ; Picard Beach Cottages, à Portsmouth (picardbeachcottages.dm), à partir de 100 € la ch double.

Fort Young
Fort Young
Picard Beach cottage

Se restaurer :

Madiba beach Cafe, à Portsmouth : posé sur la plage, bar très sympa tenu par une Française, Sandrine, où tout est cuisiné « maison ».

Madiba beach Cafe

Islet View est un honorable boui-boui tenu par Rudy, qui vaut surtout pour le déjeuner, car sa terrasse offre une vue splendide sur Castle Bruce et St-David Bay. A noter aussi une incroyable collection de rhums arrangés chelous…

Castle Bruce
Rudy, derrière le bar de l’Islet View

Le Petit Paradis, à Wotten Waven, meilleur restaurant du coin avec une délicieuse cuisine locale.

Boire un verre :

Bush Bar, sur l’Indian River. Pour goûter au rhum coco ou pistaches, et surtout au Dynamite, un rhum local arrangé aux épices et aux fruits. Omar, le serveur, est très cool…

Omar au Bush Bar

Café Mon Plézi, vers Laudat, tenu par Patricia qui propose après une rando éprouvante son « mix magic », un cocktail revigorant à base de fruits de la passion, sorel (fruit local) et pamplemousse.

Patricia, du Café Mon Plézi

Plonger :

Au nord, Cabrits Dive (cabritsdive.com), le seul centre de plongée PADI 5 tenu par un très sympathique couple de Français, Virginie et Rémi. 92 € les 2 plongées.

Au sud, Nature Island Dive (natureislanddive.dm) situé à Soufrière, l’un des plus beaux spots de plongée de l’île, avec un tombant de 500 m près du bord.

Se faire guider : Il est nécessaire de choisir un bon guide pour les randonnées les plus longues (Waitukubuli trail ou Boiling Lake par exemple, car les récents ouragans ont ravagé les sentiers et le balisage n’est pas encore refait partout), et il est très agréable de se faire accompagner dans le centre de l’île par un guide qui vous conduira aux bonnes adresses et aux bons endroits, en fonction de la météo et d’autres considérations qui échappent au touriste lambda, mais qui font partie d’une certaine logique dominicaine (heures d’ouverture, temps de trajet, etc…) Mon guide pour ce reportage a été Marvin Philbert, il est compétent, drôle, et efficace. Vous pourrez le contacter à travers Discover Dominica, par Facebook, ou directement sur place : 1 767-295-0877

Se renseigner : discoverdominica.com/fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s