Le carré d’as du Brésil

Rio de Janeiro, Paraty, Salvador da Bahia et Brasilia, sont les quatre facettes incontournables du pays du futbol et de la samba.

 

A la faveur des derniers Jeux Olympiques, Rio de Janeiro s’est embellie et s’est dotée d’un nouveau tramway. Profitez-en pour circuler en ville avant que les touristes du monde entier ne viennent encombrer ses artères déjà bien chargées… Montez en téléphérique jusqu’au sommet du Pain de Sucre, depuis lequel vous contemplerez l’une des plus belles villes du monde, veillée par l’immense croix blanche du Christ Rédempteur. Après avoir sillonné le centre historique, baladez-vous au quartier Lapa en vous dirigeant à l’oreille vers les bars les plus animés et les concerts de rue. Puis, faites comme les Cariocas (habitants de Rio), allez à la plage, pour vous reposer, vous baigner, jouer au foot ou au volley. Celles de Copacabana ou d’Ipanema déroulent des kilomètres de tapis blond, sur lequel paradent des corps cuivrés et musclés, n’arborant que le minimum d’étoffe convenable…

 

Paraty, au-delà de la carte postale

A 4 h de route au sud de Rio, Paraty est un village historique dont les ruelles pavées et les maisons blanches aux ouvertures colorées confèrent un cachet colonial au charme irrésistible. Faites appel à un guide local, Rege Galvao (www.ubatubaparaty.com.br) pour explorer à pieds ou en bateau les alentours très sauvages, entre jungle accrochée à la montagne, falaises de granit et plages désertes. Dans le village de pêcheurs isolé de Ponta Negra, vous testerez la recette locale du bonheur : une crique de sable enserrée dans une forêt, de fraîches cascades, des poissons pleins les filets, un terrain de foot sur la plage, des hamacs, et de la caïpirinha aux fruits de la passion…

 

Ensorcelante Salvador da Bahia

Au XVIème et XVIIème siècle, Salvador s’est enrichie grâce à la canne à sucre, et s’est dotée d’églises baroques et de somptueuses demeures à l’architecture coloniale portugaise. La ville a conservé intact son quartier historique, le Pelourinho, où de plantureuses et souriantes bahianaises à la robe bouffante se laissent photographier pour quelques réals. L’apport culturel de la population noire issue de l’esclavage se retrouve dans la religion (le candomblé, proche du vaudou), dans la cuisine enrichie des saveurs africaines, et dans les expressions artistiques telle que la capoeira, cette danse-combat très féline qui est pratiquée sur la Praça da Sé. Le soir, une folie douce s’empare du quartier : des musiciens s’installent à chaque coin de rue, les rythmes endiablés s’enchaînent, la bière et la cachaça coulent à flot, et tout le monde, locaux et étrangers, fait la fête jusque tard dans la nuit…

 

Brasilia, le choc visuel

Profitez du vol direct d’Air France Brasilia-Paris, pour terminer votre séjour en visitant la capitale brésilienne. Comme il est apaisant de circuler dans cette ville fraîche et aérée (car située à 1200 m d’altitude), regorgeant d’espaces verts, sans gratte-ciel ni panneau publicitaire ! C’est une ville neuve, créée en 1960 par l’architecte avant-gardiste Oscar Niemeyer, qui a été conçue comme une ville parfaite vouée au bien-être de ses habitants. Demandez à être guidé par Maria Inês Joo, une ancienne journaliste parlant français qui saura, avec son enthousiasme et son érudition, vous faire partager sa passion pour l’architecture de cette ville fascinante. Des palais de marbre épurés aux colonnes élancées de la cathédrale, en passant par la soucoupe blanche du musée national, tout est étonnant, éblouissant, renversant !

 

Pratique

Air France a des vols quotidiens pour Rio et 3 fois par semaine pour Brasilia, à partir de 650 € A/R.

Marco & Vasco est le spécialiste du voyage à la carte au Brésil. Avec leurs conseillers, vous bâtirez le voyage qui vous ressemble. A partir de 1935 € le séjour 11j/9 nuits pour « L’essentiel du Brésil ». 01 76 64 74 90 ou http://www.marcovasco.fr

Se loger 

A Rio : Arena Leme 4* : hôtel tout neuf situé devant la plage de Copacabana. A partir de 110 € la ch.

A Paraty : Pousada Literaria : ambiance zen et déco design.  A partir de 250 € la ch.

A Salvador : Casa do Amarelindo : hôtel de charme tenu par des Français. A partir de 110 € la ch.

A rapporter

De la cachaça, des tongs havaianas, un paréo, et des cosmétiques bon marché.

Santé

Pensez à vous protéger des moustiques, en raison du virus Zika. Se renseigner avant de partir  : http://www.social-sante.gouv.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s