Gênes, avec plaisirs

La capitale de la Ligurie abrite derrière son grand port une vieille ville fascinante par son histoire, son architecture et sa gastronomie. Une découverte à combiner avec Portofino, un ancien village de pêcheur devenu la perle de la Riviera du Levant.

ITALIE – Gênes Piazza Ferrari

A Gênes, tout est une question de palais. De ceux qui témoignent de la prospérité passée de la ville, et de celui qui se délecte à chaque coin de rue de la street-food locale. Au Moyen-âge, les croisades et les navigateurs – dont Christophe Colomb – ont institué Gênes comme place-forte du commerce européen. Sa prospérité s’est accrue avec le développement des banques, à tel point qu’au XVIème s, la République de Gênes a construit un quartier de luxe afin d’accueillir ses hôtes de marque. Les grandes familles génoises ont alors bâti des palais Renaissance ou baroques en rivalisant de magnificence, et 42 de ces palais dit « des Rolli », sont inscrits au patrimoine mondial de l’Humanité. C’est un plaisir de se promener via Garibaldi en admirant ces magnifiques façades en marbre de Toscane, ornées de stuc, colonnades ou cariatides, d’apercevoir leurs vestibules grandioses et leurs jardins agrémentés de fontaines et de nymphes. N’hésitez pas à pousser toutes les portes qui s’ouvrent, elles vous réservent parfois des surprises ! Des banques sont installées dans d’anciens palais, des magasins, aussi, et il est très agréable de faire son shopping dans un décor aussi somptueux ! Parmi les palais qui sont devenus des musées, ne manquez pas le palazzo Reale. Somptueusement meublé et décoré, ce petit Versailles génois a même sa galerie des Glaces…

ITALIE – Gênes Place Ferrari
ITALIE – Gênes Ancienne Bourse, piazza Ferrari
ITALIE – Gênes Lion en marbre devant la cathédrale San Lorenzo
ITALIE – Gênes Eglise de San Matteo
ITALIE – Gênes Piazza di San Matteo
ITALIE – Gênes Ruelle du centre historique
ITALIE – Gênes Eglise San Pietro di Banch
ITALIE – Gênes Arcades de la via XX Settembre
ITALIE – Gênes Ruelle près du port
ITALIE – Gênes Intérieur de la cathédrale San Lorenzo
ITALIE – Gênes Ruelle du centre historique
ITALIE – Gênes « tableau » d’angle
ITALIE – Gênes
ITALIE – Gênes Statue d’angle de madone
ITALIE – Gênes Via Garibaldi Au Palazzo Reale
ITALIE – Gênes Via Garibaldi Au Palazzo Reale
ITALIE – Gênes Via Garibaldi Au Palazzo Reale
ITALIE – Gênes Via Garibaldi Au Palazzo Reale
ITALIE – Gênes Palais abritant la Chambre de Commerce
ITALIE – Gênes Via Garibaldi Au Palazzo Reale
ITALIE – Gênes Via Garibaldi
ITALIE – Gênes Via Garibaldi
ITALIE – Gênes Vestibule d’un palais abritant la Deutsche Bank
ITALIE – Gênes Palais transformé en magasin d’art ménager : « Via Garibaldi 12 »
ITALIE – Gênes Palais transformé en magasin d’art ménager : « Via Garibaldi 12 »

Plaisirs des yeux et de bouche

A propos de glaces, vos déambulations sous les hautes arcades de la via du XX Settembre pavée de mosaïques, ou dans le lacis des venelles gouailleuses près du port, seront rythmées par des tentations gourmandes : ne résistez pas ! Dégustez une glace artisanale en contemplant la façade historiée de l’église San Lorenzo, dévorez une focaccia (fougasse) encore chaude sur le port relooké par Renzo Piano, et croquez dans un canistrelli avec un espresso servi en terrasse sur une placette du centre historique… Au mercado oriental, marché couvert regorgeant de tous les bons produits du terroir italien, demandez à goûter au pesto fait main, au mortier. C’est la spécialité génoise par excellence, à savourer avec les pâtes, bien sûr !

ITALIE – Gênes Gâteau génoise « panarello », spécialité de la pâtisserie « Panarello », via San Vincenzo, 82
ITALIE – Santa Margharita Ligure Foccacia à « Pinamonti », via Cavour
ITALIE – Gênes Foccaceria via San Lorenzo
ITALIE – Gênes Foccaceria « Il Ristoro dei Grimaldi », vico San Luca
ITALIE – Gênes Ivana Balboni montre une fougasse, au Ristoro di Grimaldi
ITALIE – Gênes Antico Polleria (rôtisserie de poulet)
ITALIE – Gênes Gastronomia De Micheli, via Macelli di Soziglia, 54
ITALIE – Gênes Foccacia au pesto au restaurant I Tre Merli
ITALIE – Santa Margharita Ligure Glace « Pinguin » à la gelateria Centrale, largo Antonio Giusti 14
ITALIE – Gênes Semi-fredo au restaurant I Tre Merli, sur le port
ITALIE – Gênes Au marché oriental
ITALIE – Gênes Au marché oriental
ITALIE – Gênes Au marché oriental
ITALIE – Gênes Pâtes fraiches au marché oriental
ITALIE – Gênes Pâtes au marché oriental
ITALIE – Gênes Pâtes fraîches au Mercado oriental
ITALIE – Gênes Roberto Panizza, au restaurant Il Genovese
ITALIE – Gênes Au magasin « Liguria in Bottega », via Banchi 7
ITALIE – Gênes Au port relooké par Renzo Piano

Les perles de la riviera génoise

En allant vers le Levant, la côte rocheuse abrite de ravissants villages de pêcheurs, dont les maisons colorés s’enroulent autour d’une plage de galets. Aux portes de Gênes, voici d’abord Boccadasse, petit amphithéâtre aux maisons colorées, qui offre chaque après-midi le spectacle populaire de la joie simple du bain de mer. Il faut explorer ses creusets – ruelles en pente pavées de galets- où patientent les chats (certainement attirés par les odeurs de poisson grillé qui s’échappent des cuisines), pour ressentir l’ambiance chaleureuse et inimitable d’un petit port italien. Un peu plus loin, Nervi est apprécié pour son grand parc élégant et fleuri, et sa côte rocheuse n’empêche pas les locaux de se prélasser sur des transats au bord de la Grande Bleue. Quant à Portofino, abrité derrière un cap rocheux, ce n’est plus « un petit port qui s’étend comme une demi-lune autour d’un bassin silencieux » comme l’écrivait Maupassant. Car ce petit bijou attire beaucoup de monde, surtout des jet-setters, et leurs immenses yachts dénaturent un peu la carte postale… Mais le charme opère quand même, et le point de vue sur ce port très esthétique est splendide depuis l’esplanade de la petite église San Giorgio. En poursuivant le sentier sur le cap rocheux jusqu’au phare de Portofino, l’ambiance change complètement. A mesure que s’éloigne le brouhaha du port, on entend les cigales, et l’on perçoit toute la beauté sauvage de ce maquis très odorant et très vert. Tout au bout, un petit bar surplombe la mer, juste sous le phare, et l’on peut profiter en toute tranquillité de la beauté du paysage… Il faut savoir qu’il y a très peu d’hébergements, à Portofino, et ils sont très chers. Le mieux est de poser ses valises à Santa Margharita, la ville la plus proche. Une ligne de bus fait le va-et-vient toute la journée, mais il faut éviter le taxi, c’est le trajet le plus cher du monde ! 50 euros pour 5 kms, qui dit mieux ? Une chouette ballade consiste à se rendre à Portofino à pieds, en longeant la côte. Cerise sur le gâteau (génois…), vous trouverez de petites criques rocheuses idylliques et paisibles, pour avoir le plaisir de piquer une tête dans l’eau chaude et turquoise de la Méditerranée. A Santa Margharita, il faut visiter la villa Durazzo, un élégant palais du XVIème siècle, résidence d’été d’un riche marquis génois, où l’on peut admirer une collection d’objets d’art anciens : sculptures en marbre, tapisseries, art chinois… La villa est entourée d’un superbe parc dominant la ville et la mer.

ITALIE – Gênes Boccadasse
ITALIE – Gênes Boccadasse
ITALIE – Gênes Boccadasse
ITALIE – Gênes Boccadasse
ITALIE – Gênes Boccadasse
ITALIE – Gênes Boccadasse
ITALIE – Gênes Pont romain à Nervi
ITALIE – Gênes Parc à Nervi
ITALIE – Gênes Côte rocheuse vers Nervi
ITALIE – Gênes Côte rocheuse vers Nervi
ITALIE – Gênes Côte rocheuse vers Nervi
ITALIE – Portofino Vue depuis le parvis de l’église Saint-Georges
ITALIE – Portofino
ITALIE – Portofino
ITALIE – Portofino
ITALIE – Portofino Vue depuis le parvis de l’église Saint-Georges
ITALIE – Portofino
ITALIE – Portofino Parvis de l’église Saint-Georges
ITALIE – Portofino Piton rocheux vu de l’église Saint-Georges
ITALIE – Portofino
ITALIE – Portofino Petit bar sous le phare
ITALIE – Santa-Margharita Ligure
ITALIE – Santa-Margharita Ligure Jardins de la villa Durazzo
ITALIE – Santa-Margharita Ligure Oratoire de Saint Erasme
ITALIE – Paraggi
ITALIE Petite crique entre Portofino et Paraggi
ITALIE Petite crique entre Portofino et Paraggi

Pratique

Y aller : A 2 h en voiture de Nice, 1h30 de train de Milan. Environ 30 minutes de train entre Gênes et Santa Margharita Ligure.

Se loger :

*Bristol palace (4*), à Gênes : idéalement situé pour visiter Gênes à pieds. A partir de 155 € la ch double en B&B. https://www.hotelbristolpalace.it/fr

* Helios (4*), à Santa Margharita : hôtel posé sur la plage, à partir de 220 € la ch double en B&B. https://www.hotelhelios.com/fr/home

Bonnes adresses :

A Gênes :

Il Genovese (35 via Galata et sur le port de Boccadasse) : pour déguster le meilleur pesto de Gênes ! Son sympathique fondateur, Roberto Panizza, a déjà remporté le concours de meilleur pesto du monde…

Al Veliero (10, via Ponte Calvi) : tout près du port, petit resto qui ne maye pas de mine, mais qui offre une cuisine génoise authentique. Son cappon magro, une terrine de poissons et fruits de mer aux légumes verts, est à se damner !

Le Rune (13 piazza des Portello) : taverne très sympa, qui propose une cuisine génoise revisitée.

Antica Vaccheria (20 via Agostino Bertani, c’est à la sortie du funiculaire) : l’un des meilleurs glaciers de la ville.

Il Ristoro dei Grimaldi (vico San Luca) : l’une des meilleures fougasses de la ville.

Via Garibaldi 12 : c’est l’adresse et le nom de ce magasin d’art et d’artisanat de luxe, installé dans un palais Rolli.

Rivara 1802 (en face de la cathédrale San Lorenzo) : pour le mezzeri, un superbe tissu traditionnel génois.

Maddalive (20 vico alla Chiesa della Maddalena) : espace créatif qui propose des cours culinaires (café, pesto…) pour 40 €/p avec le déjeuner. https://maddalive.it/

A Portofino : Lo Stella (sur le port) : excellent restaurant de poissons et fruits de mer, avec spécialité de raviolis au poisson.

A Santa Margharita : Seghezzo (spécialités italiennes) ; Beppe Achilli (poissons et fruits de mer) ; Gelateria Centrale (pour ses glaces « pingouins » recouvertes d’une fine croûte de chocolat).

Se renseigner : www.visitgenoa.it ; www.lamialiguria.it ; www.italia.it

Un grand MERCI à mes guides italiens, à savoir :

Alessandro Ravera à Gênes et Boccadasse (ravera.alessandro@gmail.com)

Veronica Littardi à Portofino (+39 348 018 25 56)

Ciao, a pronto !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s