En Ecosse, sur la route du whisky

La région des Grampian Highlands concentre plus de la moitié des distilleries de whisky du pays. En faisant un petit détour par la charmante Islay, voici un itinéraire traversant de fabuleux paysages, qui vous permettra de voir les principales distilleries et châteaux d’Ecosse. 

ECOSSESignalisation de la route du whisky
ECOSSE Signalisation de la route du whisky

Que vous ayez décidé de venir par la route en traversant l’Angleterre, ou en ayant pris l’avion, vous passerez forcément par Edimbourg ou Glasgow. Ne choisissez pas, visitez les deux ! Glasgow est la capitale britannique de l’architecture et du design. Après avoir visité les musées, la vie nocturne est trépidante, car la ville regorge de bars élégants, de clubs animés et possède l’une des meilleures scènes de musique « live » du Royaume-Uni ! Edimbourg est aussi incontournable pour son château dominant la ville, pour son Palais Royal abritant les joyaux de la Couronne écossaise, et pour le charme du Royal Mile, la plus ancienne rue d’Edimbourg, bordée de pubs traditionnels, de boutiques et d’édifices historiques, et environnée d’un dédale de ruelles et de passages médiévaux.

Au nord de Perth, arrêtez-vous au Scone Palace, un élégant manoir du XIXème s., qui a succédé au Palais initial du XIIème s. Chaque pièce y est un régal de luxe et d’apparat, avec des objets d’art décoratif raffinés tels que porcelaines ou ivoires, du mobilier français signé du 18ème siècle, et des œuvres d’art dont certaines appartenaient aux Rois de France ou aux tsars de Russie. S’il était hanté, ce serait par des fantômes royaux, car la plupart des rois d’Ecosse se firent couronner au Scone Palace. A l’extérieur, on peut se promener dans un immense parc au gazon impeccable, planté d’essences rares, de conifères et de rhododendrons, en compagnie des paons qui y vivent en liberté. En poursuivant vers le nord, la verte campagne cède progressivement la place aux montagnes pelées de Grampian, puis aux paysages austères de la vallée glaciaire de Glen Clunie. Puis le végétal reprend le dessus sur le minéral à Braemar, dans la bucolique vallée de la Dee, choisie par le prince Albert pour construire Balmoral Castle, la résidence estivale royale. Quand la Cour est absente, les jardins et une salle du château se visitent. Mais pourquoi ne pas commencer l’initiation au whisky par la distillerie voisine de Royal Lochnagar ? Il est plus sage, après la dégustation de ses différents millésimes, de passer la nuit sur place, à Ballater.

La lumière rasante du matin est idéale pour parcourir la route qui va de Ballater à Tomintoul. C’est en effet une ambiance de début du monde qui règne dans ces collines pelées, vêtues seulement de la coulée mauve des champs de bruyère, et des fleurs blanches ambulantes des moutons. Au détour d’un virage, l’apparition du château de Corgarff est insolite. Seul avec un arbre, dans ce désert humain, il enserre sa solitude dans un rempart en étoile, laissant croire qu’il est tombé du ciel. A Tomintoul, ne manquez pas le Whisky Castle, boutique située dans la rue principale, qui vend plus de 400 whiskies différents, depuis un Bowmore de 40 ans d’âge à 4000 £, à la plus petite bouteille de whisky au monde, de 4 cm de haut, à 90 pences ! Gordon Currie, le maître des lieux, orientera votre choix et vous fera déguster ses single malts préférés. Puis, suivez les pancartes de la route du Whisky (Malt Whisky Trail), circuit en boucle qui passe par sept distilleries. La région de Speyside en contient beaucoup plus, mais elles ne sont pas toutes ouvertes au public. Parmi celles qui ont des visites guidées en français, il y a bien sûr Glenfiddish, mais comme c’est la plus visitée et la plus grande, elle fait un peu « usine ». Plus authentique, ne manquez pas Cardhu, ni Strathisla, pour la beauté du site et la qualité de l’accueil. Passez la nuit dans un B&B de Dufftown, avec thé et petits gâteaux devant un bon feu de tourbe, ou dans un hôtel de Craigellachie.

Pour rester à jeun jusqu’à une heure raisonnable, arrêtez-vous le matin à la Speyside Cooperage, étonnante usine qui recycle des tonneaux ayant contenu du cherry ou du bourbon, pour en faire des tonneaux de whisky. En effet, ce n’est qu’après avoir vieilli plusieurs années dans ces fûts, que l’alcool, incolore à la sortie de l’alambic, prend sa belle couleur d’ambre. En sortant, n’ayez crainte d’approcher les vaches highlander aux longs poils roux broutant dans le pré voisin, car elles sont aussi placides que leurs cornes sont impressionnantes. Puis, avant d’arriver à Archiestown, passez par Macallan. Cette distillerie n’est pas sur le Whisky Trail, mais elle vaut le détour. D’abord parce que la visite est originale, et puis parce que le Macallan est considéré par les connaisseurs comme l’un des meilleurs d’Ecosse ! Autre distillerie coup de coeur, Glendronach, à Forgue. L’une des plus anciennes distilleries d’Ecosse baigne dans son jus, ici tout est empreint de tradition, et on ne change pas une recette qui gagne puisque ses single malts récoltent les louanges des vrais amateurs de whisky. Plusieurs visites possibles en fonction de ce que l’on déguster. Préférez le premium tasting tour, car cela inclut un 21 ans d’âge, ainsi que la dégustation de single malts millésimés exceptionnels que l’on ne trouve qu’à la distillerie ! La visite d’autres distilleries ne vous apprendra plus rien, mais si vous êtes tentés, en apercevant un toit en forme de pagode, de vous arrêter pour prendre un dram (verre de dégustation), méfiance, si vous conduisez : un dram, au pluriel, ça fait un drame… Allez plutôt faire un tour vers Knockando, sur les bords de la rivière Spey. Si la pureté de son eau a attiré tant de distilleries, elle doit être très poissonneuse ! Une berge bien entretenue de la rivière forme un cadre idyllique pour pique-niquer, dans l’air frais zébré par le geste ample et précis des pêcheurs à la mouche. Pour rejoindre Grantown-on-Spey, prenez la B9102, petite route moins rapide que l’A95, mais qui offre de beaux panoramas sur la vallée de la Spey. Passez la nuit dans un B&B d’Aviemore, point de départ de nombreuses randonnées pédestres dans les landes de bruyère des Cairngorm mountains.

Inverness et son loch

Cap à l’Ouest pour rejoindre Inverness, autoproclamée capitale des Highlands. La ville, très touristique, n’a pas grand intérêt, à part son château, mais il faut y passer pour prendre la route qui longe le fameux Loch Ness. Si vous voulez en savoir plus sur « Nessie », rendez-vous au Loch Ness Center and Exhibition. Tout en laissant volontairement planer le mystère (ce serait ballot de tuer le monstre aux oeufs d’or), cet écomusée ludique vous montrera bien que la plus grosse créature qui vit dans les eaux froides et profondes de ce lac, c’est le saumon…  A 2 km de là, le château d’Urquhart stimule beaucoup plus l’imagination ! Une tour en ruine, des pans de mur centenaires, le tout surplombant le lac brumeux, entouré de forêts profondes… C’est l’image d’Epinal de l’Ecosse moyenâgeuse qui fait fantasmer !

A partir de là, deux options sont possibles : soit revenir vers Edimbourg, soit revenir vers Glasgow en passant par Islay.

Option retour Edimbourg

Rejoignez Laggan par l’A86, puis Pitlochry par l’A9. Arrêt de rigueur au Blair Castle, devant la façade blanche duquel un homme en kilt joue imperturbablement de la cornemuse… Puis, passez par Aberfeldy pour aller à Crieff. Là, vous ferez un déjeuner traditionnel écossais, avec tarte ou glace au whisky, à Glenturret, la plus ancienne distillerie d’Ecosse, avant de faire une promenade digestive et romantique dans les splendides jardins victoriens du Drummond Castle. Vous ne serez plus très loin de Stirling, une des rares villes d’Ecosse à conserver son aspect médiéval, dominée par un château du 16ème siècle, dont la visite est passionnante. Encore une trentaine de km, et voici Edimbourg !

Option retour Glasgow

Cette option vous permettra d’aller faire un tour dans les Islays, ces îles tourbées et iodées qui donnent une autre image de l’Ecosse, plus tournée vers la mer. Depuis le loch Ness, il faut passer par Glencoe, Oban et Ardrishaig pour prendre un ferry à Kennacraig. Vous débarquerez à Islay, qui est une île calme et authentique, qui tire son charme de ses petits ports et villages de pêcheurs, de ses champs de tourbe, et de ses pubs croquignolets, proposant de succulents fish & chips. Ici aussi, le whisky est omniprésent, puisqu’on y trouve pas moins de 8 distilleries dont la plupart font parmi des plus réputées d’Ecosse (Lagavulin, Laphroaig, Ardbeg, Bowmore et Caol Ila) ! De retour à Kennacraig, Glasgow est  à 160 km, c’est-à-dire 2h30 de transport, si vous ne vous arrêtez pas aux autres distilleries croisées en route !

La route des châteaux

Croisant la route du whisky à plusieurs endroits, la route des châteaux est aussi un circuit fléché (panneaux bleu et blanc) permettant de voir et visiter certains des plus étonnants châteaux d’Ecosse. On a aimé Craigievar Castle, exemple typique du style baronnial écossais du XVIIème siècle, dont la haute silhouette en grès rose, flanquée de tourelles à chaque angle, s’élève au-dessus des grands arbres de son parc ; les ruines de Kildrummy Castle, chef-d’oeuvre d’architecture militaire féodale ; le majestueux Corgarff entouré de montagnes, le château hanté de Tolquhon (prononcer « touhoun »)… Coup de coeur pour Dunnotar Castle, près d’Aberdeen. Surplombant la mer, située sur un promontoire détaché de la falaise et séparé de la côte par un profond ravin, cette forteresse du XIIIème s. est très impressionnante, c’est pourquoi Zeffirelli l’a choisi pour le tournage de son film « Hamlet ». Elle aurait aussi convenu pour Game of Thrones !

ECOSSEDunnotar castle
ECOSSE Dunnotar castle

Vous avez dit whisky ?

Au pays du whisky, il faut connaître la différence entre :

  • a grain whisky : un alcool bas de gamme fait à partir de maïs.
  • a malt whisky : whisky fait à base d’orge. Il est appelé single malt s’il provient d’une seule distillerie, single cask s’il provient d’un seul tonneau, et pure malt s’il est obtenu à partir d’un assemblage de plusieurs single malt.
  • a blended whisky : whisky obtenu par assemblage de malt whisky et de grain whisky. S’il est deluxe, il contient au moins 40 % de malt whisky.

Les meilleurs whiskies sont les single malt, mais ce sont aussi les plus chers. Retenez le nom de celui qui vous plaît, vous le trouverez au même prix, sinon moins cher, en France !

 

Coups de coeur

  • Glen Lui Hotel, à Ballater : dans un écrin de verdure, à deux pas d’un golf, son excellent restaurant offre une superbe carte des vins. Beau bar à whisky.
  • Craigellachie Hotel : luxueux établissement, le préféré des amateurs de whisky, dont le « Quaich Bar », alignant plus de 900 single malts du monde entier, vous permettra de peaufiner vos connaissances…
  • Highland Hotel, à Stirling : manoir Victorien restauré qui a beaucoup de charme, tout proche du château.